édito du 3 nov

Publié le par nicolas voisin

Près de 120 millions d'électeurs se sont prononcés outre-atlantique.

Pas de plébiscite, pas de vote sanction. Et pas de résultat formel à cette heure... Optons donc pour un silence résigné en ce jour incertain. Le marché sanctionnait dans la nuit l'avance démocrate, il se rassurait de celle annoncée ce matin de W. Et le pétrole remonte. Certains se frottent déjà les mains.

 

Rappelons simplement ce que serait une politique "bio-logique progressiste".

Pour/vers un progrès/un choix du vivant, du juste, de l'équitable, du durable, au delà des partis politiques, l'espoir d'un contre-pouvoir pertinent et pragmatique, audacieux, parce qu'il le faut. Un « think tank » libre. Une agora publique, républicaine, démocratique, à l'ambition mesurée : exister. Ce que BLP se propose de devenir. Un talkblog francophone fédérateur, critique et engagé. Ne laissons pas ni le marché, ni les profits "penser" demain à notre place.

 

Et félicitons cela dit les américains d'avoir voté en masse. Même si nous ne partageons pas leur choix. quel choix d'ailleurs ? celui de reconduire, sans doute, leur chef de guerre. de guerre las.

 

wait and see...

Publié dans la voix du blog

Commenter cet article