y'a des matins comme ça...

Publié le par nicolas voisin

Y'a des matins comme ça, des matins chagrins, des matins coquins, des matins taquins.
Il y a des matins où l'on se dit que lon aurait "mieux fait de rester coucher", d'autres où l'on est pas si mécontent d'être bipède ; peut être honteux d'appartenir à une époque pas si sapiens que ça... Mais quel matin !

Hier soir je découvrais à l'écume bar, dont on a déjà parlé ici, les "bucoliques anonymes" - "amuses gueules et crudité" - du Desproges servi salé, pimenté de cette incroyable proximité qui fait de toutes parts se lever des acteurs que l'on avait cru spectateurs, qui vous frôlent, vous toisent, là, à un pas de vous. Que le spectacle vivant est rafraîchissant ! Du bonheur servi sans fioritures, des mots "tirés au cordeau", qui viennent caresser nos oreilles souriantes. Une gourmandise verbale s'il en est, mise en bouche par Jeanne Carré. A voir !

Et puis l'on était deux alors on a refait le monde, parlé des Bushs et de la guerre permanente, de Zarkaoui-Oussama et la théorie du chaos, de ce 1/10 000° (de taxe sur les flux financiers) qui dégagerait des milliards, du compte à rebours irakien et de cette hypocrite démocratie au forceps, de ces résistants dont on fait l'amalgame avec les terroristes, de ces terroristes qui surfent sur cet amalgame, des ces politiques nationales additionnées sans succès, quand il "suffirait" de conjuguer nos efforts, de cet espoir en Palestine, du Chi donneur de leçons, mais de bonnes leçons, de cet aide humanitaire qui ne parvient pas à ceux qui en ont le plus besoin (je vous prépare un interview à ce sujet d'un responsable d'ONG sur le terrain en Asie du sud-est), de cette enquête qui permettrait de savoir quelle marque préférer si l'on veut éco-consommer (une enquête dont les enjeux sont si colossaux que je ne me résouds pas à ne pas vous re-tendre la perche - avançons !).... On a brainstormé jusqu'à "pas d'heure".
Et ça fait du bien.

Et ce matin il y avait ce mail : "(...) Je suis moi-même très engagée pour le développement durable : rédactrice scientifique sur ces thématiques, je viens de temps en temps sur votre blog. Malheureusement, je n'ai pas toujours le temps (...) et n'ai pas encore (eu) le "courage" de participer à des discussions ouvertes (...). Avez vous été à la conférence sur la biodiversité et la gouvernance ? une vraie bonne initiative du "Chi" quand même, on peut le lui reconnaître... Je viens d'y faire de fabuleuses rencontres et ce qui me touche, c'est le désarroi de ces très grands scientifiques, qui en tant que citoyens et hommes, appellent à l'aide pour communiquer au plus grand nombre ce qu'ils savent, ce qu'ils ont prouvé et qui, pourtant, ne déclenche pas l'action, ou pire... la phase préalable : la prise de conscience. Malgré 40 ans de preuves (pour la biodiversité par ex). Et ils nous disent : soyons réalistes, on a foiré dans notre communication depuis tout ce temps  mais maintenant on n'a plus le temps de se rater : aidez-nous. Je suis aussi dans cet état : "mais "bordel" agissons". (...)"

Vous savez Isabelle, ce qui me choque le plus c'est paradoxalement cette unanimité qui fait que, de Davos à Porto Alegre, les grands de ce monde ne se réunissent plus sans traiter de cette extrême pauvreté qui gangrène nos espoirs, de cette indifférence face à l'imminence d'une dégradation massive et inédite dans l'histoire de notre environnement, cette même "unanimité" qui fait que les alter-mondialistes et nos chefs d'états se font écho sans vraiment s'entendre, sans d'ailleurs s'écouter, et cet état de fait : tout a été dit mais rien n'a été fait... Ce changement viendra. Mais - et j'ai déjà écrit à ce propos - je redoute que ce jour là, il ne soit trop tard... 10-20 ans, pas plus.

Il s'agit de LA responsabilité de notre génération.
Nos parents savaient déjà que cette terre n'était pas la leur mais celle des "enfants de leurs enfants".
Nos enfants.

Ouvrir nos yeux, nos oreilles, voir même nos gueules ne suffira pas.
Il va falloir ouvrir nos coeurs, ranger nos aigreurs, dépasser nos égoïstes orgueils.

Et ça, c'est pas gagné.

 

Publié dans la voix du blog

Commenter cet article

nico 29/01/2005 00:53

tu sais, ce liens est ambigu... beaucoup de scientifiques se demandent si l'on est vraiment responsable de ce fameux trou... c'est à ce titre que j'évoque rarement ou pas cet exemple... la vérité est elle ailleurs ?

vivavita 28/01/2005 23:08

Oui c'est choquant cette unanimité sur la pauvreté autour des canapés et des petits fours...mais je crois que c'est comme ça que ça se passe. Et au moins, maintenant ça se passe !! Et parce que justement ces politiques, c'est pas notre génération, ils mettent du temps à comprendre... L'année dernière, 4 sur 5 ne faisaient pas la relation entre les gaz à effet de serre et le changement climatique !!!!!!!!
http://www.notre-planete.info/ecologie/articles/parlementenvi.php
Mais je serai curieuse de voir la même enquête aujourd'hui...
 
 
 
 
 

nico 28/01/2005 16:12

.

nico 28/01/2005 15:30

ess, tu touches un point qui me tient à coeur, et qui raisonne d'autant plus qu'en ce moment on se demande en haut lieu quelle matière figurera au bac nouvelle mouture... l'ancienne "éducation civique" qui d'ailleurs n'existe presque plus nul part, devrait être réinventée et redimmensionnée en "éducation citoyenne" ou "ethique" (découverte des responsabilités de citoyen, devoirs de l'homme, histoire des idées, et, oui, c'est lié, DD, écologie et quotidien responsable) car effectivement, ne pas accorder plus d'interet dans la scolarité de nos enfants à ces enjeux QUI SONT LES ENJEUX CLEFS DE DEMAIN, et donc d'aujourd'hui, est gravissime. C'est de l'éducation que pourra venir un changement des moeurs - puisque c'est bien de cela qu'il s'agit - et l'on éduque pas des "vieux cons" (je mets beaucoup d'humour dans cette expression, à 27 ans, je frise la "vieilleconnerie" !!) mais des jeunes gens qui se construisent et qui ont besoin de ces repères.  je m'en vais de ce pas découvrir ton blog....  Qu'en pense l'éducation nationale ?!
 
benoit... ça viendra, je me refuse à trier... le chemin est encore long... mais cela serait fait je te le promets :D

ess 28/01/2005 15:11

oui, notre communication a foiré.
A l'heure actuelle, on enseigne toujours rien sur les solutions, les petits rien, le devoir écologique, etc. dans nos écoles. Impossible de faire comprendre aux gens que cet enseignement est pourant de venu fondamental pour vivre dans un futur où notre nombre et notre mode de vie a autant d'impact sur l'enviroonement...
On enseigne l'hygiène, la sexualité, voir le civisme (avec plus ou moins de réussite)... mais toujours rien de bien concret en matière de DD ou plus simplement d'écologie raisonnée et quotidienne.