si j’avais su…

Publié le par nicolas voisin


(un ultime Galienni)

Il y avait cette pleine lune face à moi, dans l’écran 16/9 du vasistas. Et sur le coté de cette lune, un petit prince, pantalon trop court, trop large, une main sur les hanches, me regardant, là, fixement. C’était moi. J’avais dix ans. Le rêve s’installa sans que je ne m’endorme réellement. J’étais excité, électrique, je n’arriverai pas à dormir. Je pensais à vous, à lui, à moi.

 

Qu’avais-je lu à 10 ans ? De quoi rêvait cet enfant ?

10 ans, premier orgasme littéraire, Cyrano de Bergerac, je tentais d’en écrire l’épilogue. L’enterrement de Cyrano. Commentaire de mon instit : « lisez Tolkien ».

Passons les bibliothèques colorées – oui, vous aussi, je sais – pour en arriver à ces deux livres de mes 16 ans. 94, le petit garçon n’était plus là. Les amours de Sophie, l’Alchimiste, pas de la grande littérature mais une révélation : la vie a donc un sens, celui qu’on lui donne. L’essentiel est de cheminer vers sa réponse… L’alchimiste - à l’instar des Floyds que j’écoutais en boucle accompagnés de reggaes copiés sur des cassettes troquées sur la plage (à, l’époque je vivais aux Antilles) – c’est le premier livre que j’ai relu. Surf, bac, pub, puis j’ai été patron-skater. NB : un patron lit moins que ces employés. Over-booké. Enfin il y a eu Tahiti, premier roman, 99, je lisais Houellebec, Beigbeder, Werber, On the road de Kérouac en VO, la musique était devenue latine, puis acid-jazz, je me sentais libre. Convaincu d’avoir du talent. Windows a mangé les 200 premières pages de mon exutoire… Alors je me suis décidé à lire pour de bon et à vivre, pour de vrai. Ma plume en sera un jour plus juste. Et puisqu’il n’est point question de plume mais de TIC, croyez moi ou non, mon prochain bouquin, je le taperai à « demain ». Plus tard.

La musique s’est ensuite faite diverse.

Et cette idée naquit : « et si je devenais un quasi-média ? »

 

2010. En 2010 nous serons tous des médias. La télécommunication aussi sera biologik. Alors je pose mes pions. La musique s’est tue. J’entends gronder une symphonie. C’est vous ? Veuillez m’excuser, je n’avais pas prêté attention à votre présence… Entrez.

 

2050. Tous ovipares. Alors je lirai Maia et coucherai avec Max (ou l’inverse), payé par Loïc à surveiller les bons points de Vinvin qui aura fait fortune et racheté l’oliveraie, fait de Bénito un Googletito, et l’on pleurera l’avènement du fils de Sarko en mi-Dieu de Davos (délocalisé à Dubaï pour commodité), la fille-Clinton ne se rendra pas à l’enterrement de Candy et Loula sera toujours en fuite. Je ne vous entends plus ?

 

2100. Il sera trop tard. Plus de banquet ni de réjouissance, fussent-elles débilifiantes. On a perdu la moitié de la biodiversité connue, la « charte mondiale pour la bio-péreinité » n’a jamais été ratifiée par tous, l’eau monte, elle boue, les inéquités rendent la globalisation insupportable. Il eu suffi de si peu de vertu mais de tellement de courage en plus, pour éviter cela. Cela, c’est le chaos. Un chaos dérisoire. 100 ans qu’on en parle. Quotidien fatal.

 

Quoi ? Mes papiers ? Marrant ce barbu enturbanné de blanc, il me rappelle quelqu’un… On s’est déjà vu ? Pierre. Saint Pierre. Merde, Vinvin, c’est encore toi qui fait le con, tu t’es déguisé, c’est ça ?! C’est alors que j’aperçois au loin l’Oliv jouant avec son bac à compost... Non, je n’ai pas rêvé : on est bien au paradis.

 

Alors j’ai donc passé mon tour. Re-merde, j’ai donc rien fait pour que ça change… Quand je disais de mes gamins, à mi-siècle, que c’étaient des aigris, je n’avais en fait pas tord. Il nous en voulaient. Et pour de bonnes raisons. M’enfin, j’men fou, pour moi, de là haut, tout cela c’est fini…

 

Re-re-merde : ça pue ici !
Ne me dites pas qu’il y a une décharge au paradis ?!!

Si.

 

L’enfer n’était donc pas sur terre.
Putain, si j’avais su…

 

PS : l'actu du jour ce trouve ici...

Publié dans la voix du blog

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

nico 28/01/2005 08:20

mais je suis un tox !!! lol... belle innitiative.. et pour répondre à ton précédant commentaire....ba si, je crois qu'on s'est compris ! ;D

Benoît L 28/01/2005 03:14

Des logements relaisconstruits par des jeunes en formationqui en seront les premiers bénéficiaires"Pourquoi pas" -> découvrez le projet de l'association Bille-en-tête dont je fais partie.Au fait, finalement il y a quand même quelques liens, discrets, vers certains sites que je fréquente via les commentaires.Mais bon, il faut déjà être intoxiqué par internet pour aller voir systématiquement les sites des auteurs des commentaires. ;o)

Benoît L 28/01/2005 01:51

moi si ... d'ici une heure

nico 28/01/2005 01:32

tu dors donc jamais...

20/20 28/01/2005 00:38

J'adore ! On en reparle... ;-)