c'était hier...

Publié le par nicolas voisin

(illustration -encore- extraite d'une oeuvre de Bengal http://www.cafesale.net/bengal/gallery_color.php3)
 
 
Mahmoud Abbas, alias Abou Mazen, haut la main et avec le soutien de plus de 62% des 70% des participants à cette élection sans pareil, devenait le président d'un "État" (qui n'en est pas un) sous occupation militaire, dans un climat plus serein qu'en 96, et avec le consentement de la quasi unanimité des chancelleries. Pas de tricherie flagrante. Avec de tels écarts (Bargouti est à moins de 20%), nul intérêt de tricher. Un formidable espoir est né de ce contexte historique : Alliance droite-gauche en Israël, renouveau démocratique en Palestine, second mandat de W, plan de paix, feuille de route et retrait unilatéral sont en routes. Péniblement, l'espoir renaît.
 
Hier l'Afrique des grands lacs, en proie aux guerres, génocides et autres massacres se réunissait pour imaginer ce que pourrait être l'issus de ces décennies de violence abjecte.
 
Hier toujours (15 jours exactement après le raz de marée en Asie), le formidable élan de solidarité internationale suite à cette première "catastrophe planétaire" éveillait le soubresaut d'une conscience globale responsable (qui s'était récemment manifestée lors de la dernière guerre en Irak) à travers cette "mondialisation de l'aide" ... La réduction de l'extrême misère est au prix de cette prise de conscience, sans laquelle l'optimisme enthousiaste et éclairé d'un Michel Serre, par exemple, semblerait bien vite caduque.
 
A ce propos, j'écrivais hier un article intitulé " l'économie vertueuse" et recommandait que TOUS, nous fassions dès aujourd'hui 1% d'économie. Quand je dis "tous", je pense, aux foyers, aux entreprises comme aux États, du Nord en particulier. Investissons ce "1% dérisoire" à la réduction des inégalités et de la pauvreté la plus insupportable. Ce serait un pas de géant. Pas moins con qu'une taxe ou quelque autre "dépense" supplémentaire et aide d'urgence allimenté à l'émotionite. Cela serait sans doute, en plus, un vivier d'emploi et donc de développement inenvisagé : le saviez-vous ? Lowendal, dont le cœur de compétence tourne autour de la réalisation d'économie substantielles pour les professionnels, est l'une des 10 sociétés les plus rentables de France... CQFD ?
 
Hier, je vous parlais de l'Estonie dont 96% des paiements sont électroniques, et qui est passée directement de l'èpoque (quasi médiévale) soviétique à celle du numérique ; l'Estonie est championne d'Europe des technologies communicantes. Moins de papier, moins d'encre consommés et un téléphone portable en guise de moyen de paiement. Voilà une idée lumineuse...
 
Hier je vous parlais du procès du pasteur Edgar qui rappelle aux américains, non seulement qu'ils ont une histoire, mais avant tout que celle-ci n'est pas toute rose.. Parole de squaw !
 
Hier je vous parlais de Mère-Nature, qui est fâchée comme jamais. l'Europe du Nord, l'Amérique du Nord, L'Asie du sud-Est sont sous les eaux. Chaque matin "on" nous annonce une nouvelle secousse (plus de 6 sur l'échelle de Richter, hier comme aujourd'hui). Elle pourrait s'énerver vraiment, Mère-Nature, de guerre-lasse face à nos errances et autres déviances... Et si demain "cela" se reproduisait, serions-nous écouter les animaux, voire les signes, sentir le drame dans le bleu de ces ciels si limpides de prélude aux apocalypses ? Parce qu'être alerté, c'est être instruit, mais également être attentif. Au delà de quelque technologie que se soit...
 
Alors, si hier Windows a mangé mes articles, si cela me rappelle mon premier roman, entièrement avalé par un PC persécuteur (on est con quand on a 20 ans, et j'avais 20 ans...), si au lieu de bloger j'ai finalement brainstormé avec mon Ik, si nous avons refait le monde sans qu'un seul de nos mots ne soit gravé dans ces microsillons, et bien peu importe. La vraie vie n'est pas "on line", et la réalité n'est pas toujours amère.
 
Hier était une formidable journée d'espoir.
L'important est non seulement d'y croire, mais aussi de comprendre pourquoi avant-hier était si triste et comment demain pourrait nous enchanter.
 
Belle journée.

Publié dans la voix du blog

Commenter cet article

nico 11/01/2005 16:05

ba j'ai pas encore 27 ans, je dois être toujours aussi con aussi, et en effet, il est aussi facile d'être septique. c'est pourquoi je m'éfforce d'y croire... ne crois tu pas qu'un progrès est possible ?!

Xavier, un con de 20 ans 11/01/2005 16:02

On peut être optimiste, ou bien plutôt sceptique même s'il y a de bonnes choses de faites.