rue de Savies

Publié le par nicolas voisin

(photo et photoshop BLP)

C'est une amour polynésienne, Louloute,
espèce de berger tahitienne, la Loute,
elle est devenue parisienne ; je doute,
aimera-telle sa vie d'ikienne, Louloute ?
 
Sans vahiné ni même Métisse,
évite les crottes qui salissent,
rue de Savies, oh! hisse...
coup d'œil à droite, y pisse,
coup d'œil à gauche, j'y glisse.
 
A Kahina, couleur locale,
les quatres pattes sales,
l'oreille bancale, mon animal,
ma boulle de poils, sentimentale...
 

Publié dans romans & nouvelles

Commenter cet article

tonbof ! 11/01/2005 11:05

me'ci tita.
le poême est sans aucune prétention, il s'agissait en fait d'un coup de coeur à ma chienne qui m'accompagne depuis plusieurs années d'une extrémité du globe à l'autre, et d'un autre coup de coeur, à la dernière de ces 50 enfants, Métisse, qui n'est plus avec nous.
c'est Métisse sur cette photo.
me'ci encore dame Tita !
 

tita67 11/01/2005 10:50

J'aime bien ton poème Nicolas et l'image aussi.
Bonne journée à toi.