A Wanadoo (…) et autres services incompétents

Publié le par nicolas voisin

(écrit le 17/12)

 

Le vent sifflait, soufflait avec violence et par rafales, il claquait les bâches, les portes, couchait les barrières, arrachait des planches aux chantiers environnants. Paris frissonne. Les bourrasques sont impressionnantes ; c'est une véritable tempête et cet électricité ambiante me ranime (le soir, j'apprenais que l'on comptais 4 morts et près de 300 000 foyers privés d'électricité...Toujours aussi impressionant que dévastateur quand Dame Nature se fache). Après très exactement 32 appels à Wanadoo, au 10 13, et autres services incompétents - tous la plupart du temps arrangeants autant qu’impuissants - après plus de 6h au téléphone hier (notamment) à tenter d’obtenir la "construction"/"migration" de ma ligne ADSL (demandée 13 jours plus tôt pour un simple déménagement), après avoir été envoyé à l’autre bout de Paris chercher un modem Ethernet qui n’était pas le bon, après avoir galéré comme il n’est pas permis qu’un usager et client du leader d’une technologie/offre de service devenue essentielle dans notre cher pays galère, après avoir perdu prés de 8 jours de travail, après avoir donc mis en péril ce dit travail tout comme ma rémunération en ce mois de Noël, après avoir engagé des dizaines d’euros dans ces interminables discussions ou se mêlaient conseils inefficaces, contre-information et pure désinformation (« prenez notre 8 méga, gardez votre modem Fast 800, cela ne vous coûtera que 5 euros de plus par mois… » et 8 jours d’attente supplémentaire puisque ce modem ne peut fonctionner avec cette offre ; modem qui vous sera d’ailleurs facturé)…. Après donc plus de soucis avec Wanadoo qu’ il n’en faut pour désarçonner un drogué du net en plein sevrage contraint, après m’être vengé en dévorant en quelques heures « One Man Show » d’un autre Nicolas (Fargues), après avoir pesté à en être désagréable avec mon Ik comme seul un homme peut être odieux quand il a un pet de travers, après avoir constaté mon aliénante dépendance au web, à ce blog, à mes mails, à la navigation, comme plus jeune j’avais pu l’être (dépendant) d’un surf bien moins virtuel - devenu souvenir poussiéreux seulement rappelé par l’actu qui annonçait ce matin au réveil la mort d’un jeune australien croqué par deux requins… Après avoir rougie (de plaisir ou de jalousie ?) des élans de sincérité narcissique de Nicolas Fargues (qui n’a pas son pareil pour mettre en scène "naivement" un quotidien si contemporain, bourré d’interrogations occidentalo-égocentrées autour de "l'oeil de l'autre sur sois"), d’autres élans, d’intelligence responsable ceux là, de Mr Nottret, après avoir constaté l’amertume des Turques (et je les comprends) face au Turco-scepticisme français (en particulier), après avoir appris la mise en orbite aujourd’hui du premier satellite espion français (celui-ci devrait permettre une précision à 30 cm près.. et Benny qui court toujours…hihihi) et hier la diffusion d’un énième cassette (de Benny encore, bien sûr)… Après avoir déballé cartons et autres paquetages… Me revoilà donc.

 

J’ai acheté un « D’Ormesson » pour le cas où Wanadoo continuerait à me persécuter ("ce n'est pas un F.A.I., c'est un trou, un gouffre, un précipisse !")... Et que je ne puisse toujours pas me connecter. Parce que si j’ai pris le temps (comme un exercice pour compenser ce manque ou évacuer mon stress) de mettre sous Word ces quelques lignes, celles-ci, de lignes, ne s’y retrouveront pas de suite, en ligne. Et ça, croyais moi, ça me fait enrager ! Autant j'ai écris 3 romans que personne n'a lu (dont le premier refusé par les 10 plus grosses maisons d'édition françaises, quand même, j'ai mes galons d'écrivain raté moi aussi !), autant "on" s'habitue extraordinairement vite à ce que le moindre de ses billets d'humeur soit immédiatement visible sur le net ! Cela fera 2 articles et un éditos d’empilés, en attente... Je me refuse à "Mobloguer". Artisan bloger jusqu’au bout, j’attendrait que ce foutu Think-Pad daigne enfin se (re)connecter avec le reste du monde.

 

Tient, un rayon de soleil. Un instant le loft s’illumine. Et toujours pas de signal ADSL. Le soleil est reparti. Allé, café, clope, roman ; si ça se trouve, ça marchera demain…

 

PS: au 33° appel, au 10 13 celui-ci, j'ai finalement appris que le service dédié était maintenant injoignable. Pour plus de détail, appuyer sur "HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA" !!! Wanadoo une connerie ? Non... "Positive génération" !

 

PPS: à Pilote (du dailyfreenaute), tu te lances quand dans un "dailywanadoonaute" des NRV de ce W ?!

 

Publié dans la voix du blog

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article