Obsessions... 7 jours (et plus) sur Terre.

Publié le par nicolas voisin

(écrit le 15/12)

Addict de l'info, addict de débat, addict d'écriture, de lecture, de brume, de lumière, d'émotions, d'images.

Consommateur addict, citoyen addict, compagnon addict.

7 jours sur Terre. 7 jours, et plus, sans connexion internet. 7 jours sans vous, 7 jours éreintants, 7 jours à s'occuper de sois, de l'autre, de notre toit, 7 (moins un) jour sans info, sans écrire, mais pas sans lire, pas sans rencontres, pas sans aventure. Pas sans amour...

Créer le besoin, la demande, l'attente, l'envie. Laisser naître le désir de se retrouver. Et se trouver enfin... J'ai retrouvé mon Ik (d'aucuns qui suivent ce blog auront saisi qu'Ik est mon amoureuse), quitté le sable blanc du Pyla, rejoint une mégapole capitale contrastée et frileuse, engagé des frais, réalisé un projet : bouger, encore, être deux, toujours.

J'ai découvert un auteur, un vrais coup de cœur. Il s'appelle Patrick Nottret, a sorti "H2O" chez Robert Lafont (un ancien pubard à l'instar de Beigbeder) et son éco(lo)-thriller est tout bonnement excellent. Éclairé, haletant, bien ficelé, enrichissant tout autant que divertissant. Un bon roman, tout simplement, à mettre entre toutes les mains pour ces fêtes.

J'ai aussi fait une rencontre. On en avait déjà parlé ici et je vous en reparlerai - un coup de cœur aussi - le mag TOC (Trouble Obsessionnel Culturel - La société interviewée : http://www.toc-mag.com/toc.html ), qui traite l'actu politique et culturelle, débat des grands enjeux internationaux et propose des rencontres avec des artistes, intellectuels, etc... Depuis octobre 2002 "L'arzouze" et "Monseigneur Cattan" (rencontré mercredi), accompagné par un généreux mécène privé (Phillips ?) et une tribu de volontaristes de la prose se sont lancés dans la belle et redoutable aventure de la presse indépendante. Ils ont tiré 50 000 exemplaires de leur dernier opus (n°7 et premier mensuel / décembre 04, en vente chez tous les bon proctologues), comptent déjà 800 abonnés et espèrent se lancer dans notre chère blogosphère dans les jours qui viennent. Un mag qui monte, qui va compter ; je n'en doute pas un instant ; et qu'il faut soutenir ! C'est un des (rares) mags impertinent, "libre" (plus sans doute qu'un Tecnikart ou un NovaMag) et curieux qui se fasse l'écho d'une génération : la notre.

NDLR : à lire d'urgence dans le dernier numéro, "flash info" d'un 4 novembre par Emilie Frèche, écrivain.

Que lit Pierre (Cattan, el rédac chef) ?

"Libé, Charly, point blog, BLP" (mais si, mais si !), il a adoré (nous aussi) "les blogs de campagnes de libé et les (plus récents) blogs de journalistes"...Il "vadrouille au nez". Cet ex militant à l'UNEF au réseau "intello-artistico-cultureux" s'interroge sur "l'homme en métamorphose, sur le retour du divin, les incertitudes climatiques, les gauches (extrêmes et diverses), l'héritage colonial, la guerre ou les tribus, ou encore sur la vraie gueule des français"... Et en cela, entre autres, nous nous retrouvons.

Et que réponds Pierre à Développement Durable ?

"Priorité absolue de l'humanité (voir le numéro 5 de juillet dernier, entre autres l'entretien avec Jean Marc Salmon), commerce équitable et redistribution, humain, solidarité, conscience (politique), engagement (personnel)... Et trop tard". Alors, souhaitons qu'il ne soit pas trop tard. Même si dans 50 ans un quart de la biodiversité aura disparue ou sera en passe de disparaître, même si aujourd'hui le tiers de la population mondiale vie avec moins de 2$ par jour, même si les réserves en eau potables s'amenuisent à vue d'œil... Parce qu'il ne sera (je l'espère) jamais trop tard pour tenter de faire de demain autre chose que cet inéluctable déclin que l'on nous décrit. A juste titre.

Vous l'aurez compris, vous m'avez manqué.

Vous l'aurez deviné, c'est avec un grand sourire que je vous retrouve.

L'actu ne nous ayant pas attendu, je tacherai de rattraper le temps perdu demain.

Quand aux projets et idées que permet ce recul.... Je vais tenter d'acheter une adresse internet plus simple pour vous faciliter le surf, vais développer un blog pour ma tite sœur (le blog de l'agence bordelaise de mannequin, qui a déjà son site : http://www.mannequins-bordeaux.com/), je planche sur l'idée d'un blog de rencontre, attend toujours un élan pour créer l'éditoblog ou éditobox des éditos les plus pertinents (ou impertinents !) du jours, on et off line ; je me demande si un "blog des nouvelles plumes" n'aurait pas sa place dans la blogosphère française afin de bousculer un peu ce petit monde de l'édition (vous écrivez ? parlons en !) ou encore sur l'opportunité de cette plate-forme des blogs français, de tous les blogs, classés par thème, par fréquence des mises à jour, des commentaires (équipé d'un moteur aussi pointu qu'un meetic peux l'être dans son univers), ou encore à ce "bestofblog" qui compilerait le meilleurs des mots on-line (et à l'édition de blogs, cela se fait outre-atlantique)...

Blogons, fat-checkons, choquons, débattons, narrons, commentons, critiquons.

Il serait aisé sans cela d'être plus tard accusé de ne pas avoir ni vu ni dénoncé que ce demain branle. Et de n'avoir rien tenté d'autre que je jouir du court préavis donné par notre bailleur : dans une génération il se pourrait qu'il soit effectivement trop tard.

Ne baissons pas la garde.

Comme disait Pierre, de TOC (peut être citait-il quelqu'un ?) "la politique sert à penser à échéance de deux ans, l'esprit (citoyen) devrait permettre de penser au delà".

J'en conviens.

Parlons en !

NB : pendant mon silence, Barghouti a renoncé à se présenter aux futures élections en Palestine, un vrais feuilleton à rebondissement, et le test "free sex vidéo (...)" n'a absolument pas fonctionné. Quand à "Ukraine révolution", le blog, j'en viens à me demander s'il n'était pas, surtout, la vitrine d'une SS2I française ; curieux, j'enquête. La première réunion des blogeurs et journalistes à l'initiative de Loïc et de Typepad a semblé "prout-prout" à un participant (qui a fait cet aveux sous réserve d'anonymat); j'irais vérifier par moi même à la prochaine... Et pendant ce temps, Wanadoo a perdu mon capital de sympathie en mettant 4 fois plus de temps que France Tel à me reconnecter (voir l'article suivant ; "à Wanadoo..."). Quand on est le plus cher des fournisseurs d'accès on se doit d'être exemplaire. Raté. Encore heureux pour eux que leur méthodes commerciales fassent de leurs clients des otages sans quoi... m'enfin... Passons. Je cherche aussi un moyen de mettre en ligne sur ce blog un court métrage ("mi-nuit", 12 minutes, AVI) sur et avec des SDF, que j'avais tourné avec deux amis-ricains en 2003. Si quelqu'un sait comment procéder simplement... Geek incompétent mais prolixe recherche geek compétent et disponible !

Spécial coup de chapeau à www.over-blog.com , que je recommande fortement à tous les blogeurs. Cette plate-forme est un régal et leur réactivité (à eux) est exemplaire. Faut il être petit pour être libre ? faut-il être libre pour être bon ? Sans doute.

Carton rouge à la mairie du 20° qui n'a pas rendu un seul espace vert accessible aux toutous; à l'hiver qui est décidément trop froid, aux femmes excessivement ambitieuses et aux français qui disent massivement non à l'entrée de la Turquie dans l'UE... Mais ça, on en reparlera plus longuement (et pas plus tard que dans l'édito).

Excellentes retrouvailles avec votre webzine.

Écrivez, écrivez moi, vos mots trouverons toujours leur place ici.

N/

Publié dans la voix du blog

Commenter cet article