Buenos Aires / Changer demain

Publié le par nicolas voisin

Kyoto bis ? peut-on avancer sans les Etats-Unis et les principaux pays émergeants ?

La dixième Conférence des Parties (CdP-10) à la Convention-cadre sur les Changements Climatiques (UNFCCC) et les 21e sessions de l'Organe Subsidiaire de Mise en Ouvre (SBI) et de l'Organe Subsidiaire chargé de fournir des Avis Scientifiques et Technologique (SBSTA) se sont ouvertes le 06 décembre et dureront jusqu'au 17 décembre au Centre d'Exposition La Rural, à Buenos Aires, en Argentine.

Près de 5000 participants sont attendus à la CdP-10. Avec la ratification du Protocole de Kyoto de l'UNFCCC par la Fédération de Russie, le 18 novembre 2004, les Parties n'attendent plus désormais que l'entrée en vigueur effective de cet instrument, qui aura lieu le 16 février 2005. La CdP-10 est ainsi la toute dernière réunion des Parties, avant que le Protocole devienne juridiquement contraignant.

A la CdP-10, les délégués se pencheront sur le mécanisme de financement de l'UNFCCC, y compris sur le Fonds Spécial pour les Changements Climatiques (FSCC) et sur les directives devant être fournies au Fonds pour l'Environnement Mondial (FEM). Un examen des directives concernant les bonnes pratiques dans le domaine de l'utilisation des terres, des modifications survenues dans l'utilisation des terres et la foresterie (UTCATF), est également attendu.

En savoir plus avec le dossier de Médiaterre :
http://www.mediaterre.org/international/redirect.php3?i=1678

Commenter cet article