Info active et TIC

Publié le par nicolas voisin

 
Après Dan Rather, c'est Tom Brokaw qui annonce aujourd'hui sa démission. Les présentateurs vedettes de JT US tombent comme des mouches. Le premier avait été malmené par les blogs et avaient du présenter ses excuses pour le faux sur le service militaire de W, l'autre est usé, il a 66 ans ; ne restera alors que Peter Jennings de ces trois dinosaures des grands show US du début de soirée. A l'image de cette "télé à papa" qui tourne la page, ce sont les médias dans leur ensemble qui s'interrogent. Ces JT ont perdu beaucoup d'audience. En effet, les américains écoutent d'avantage la radio, s'informent sur le web (lire http://www.pointblog.com/ toujours édifiant sur le développement des blogs et de l'info en ligne) et d'autre part, les "grands" de ce monde ne passent plus par des interviewers pour se mettre en scène. Restent les chaînes d'info qui sortent leur épingle du jeux. Coté presse, le constat est assez amer également. Chryde (http://www.chryde.net/) reviens sur le non-avenir des médias traditionnels, tout comme  Wired  (http://www.wired.com/news/culture/0,1284,65813,00.html) ou Loic ( http://www.loiclemeur.com/france/ ) qui nous fournis également les liens vers les blogs, de plus en plus nombreux, de nos grand quotidiens (notamment ceux du Monde qui viennent de voir le jour http://www.lemonde.fr/web/blogs/0,2-3506,48-0,0.html ).
 
On en cause et on en causera ici et là : http://www.loiclemeur.com/france/2004/11/lancement_des_c.html ...
Autour des rapports entre journalistes et blogers, en particulier, naissent des débats qui en disent long sur l'information de demain (comment ? par qui ?) jusqu'à devenir ces " fils d'informations automatiques, personnalisés, reconstitués à partir des millions de témoignages mis en ligne par les internautes du monde entier" que décrit Chryde... Une blogosphère qui jusque là pioche dans milles sources ses informations, et qui dès aujourd'hui est en passe de devenir source à son tour, d'information, notamment, mais aussi de débats autour de celle-ci, et cela, j'en suis convaincu, représente un pas en avant marquant. Ou quand l'information passive laisse place à l'info active, dédiée, spécifique, commentée, remise en cause à souhait et s'il le faut subjective. Au rythme du monde et des technologies, les médias bougent. Ils muent. Nous aussi.

Publié dans la voix du blog

Commenter cet article