Errance printanière

Publié le par nicolas voisin


(Belleville's beach ce samedi by BLP)

 

Le temps est à l'amour... Soleil et bourgeons ont fait ressortir les amoureux, la jeunesse sac-à-dos, les mamies-pâquerettes, les enfants, les parents et tout leur attirail ainsi que d'autres tout seuls lisant, scrutant, griffonnant, rêvassant.. C'est que l'on aurait été heureux, parc de Belleville, dans l'herbe couchés, à deux... L'on aurait même était beaux, adossés ou enlacés, accoudés, côte à côte sur ce gazon modique...

Deux trois notes de guitare folk, piaillements de mômes et départ d'étudiantes voisines... La guitare se fit blues et d'un saxo s'enrichie. Le gars criait, lunette noire, chemise bleuedf ouverte, il avait la joie de vivre et de se grater les cordes communicative... Il s'était levé et parcourait le parvis en hurlant son chant des plantations, la vois cassée et le timbre hâlé. "Allé, réveillez vous, z'êtes à Belleville, z'allez pas dormir comme des bourgeois ?!" Il se fâchait le King. Rock&Roll attitude, rock-star d'agora, rock-roots d'un Harlem IDF, back from a Broadway's hôtel... Belleville-Kerouac, Mike Jagger des jardins publics, Louis Aragon-Amstrong métissé de Neil Young, John Mayall du 20°, l'homme avait fait tourner les têtes et chipé ma plume...
 
Que peut-on partager seul ? Comment un si bel instant - rires alentours, faciès réjouis des premiers rayons savamment exploités - peut-il n'être pas partagé ? Comment le partage a-t-il pu n'être plus possible ?

Montagnes russes des hauts "professionnels" et des bas "personnels" me disait une amie...

Au fond de la vallée,
Dormait un petit soldat
Et à son flan droit...
Enfin, vous voyez.
 
Quelques intermittents du miracle passèrent par là, an quête d'un Pape oisif de nouvelle gaieté.
 
Plus tard, sans doute, pourrai-je vous poster les 15 pages de ce carnet noircies depuis hier, entre deux stations buzy-messe et autres "à faire"...
 
 
Le trèfle a quatre feuilles.
L'une d'elles est tout simplement discrète et pudique.
 
 
 
 
Qui serez-vous qui caresserez demain
ce cœur pushing-ball perméable et tanné ?
Et bordel... 
 
C'est quand l'amour ?
 
 
 

Publié dans la voix du blog

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

javafred 02/04/2005 22:26

par contre, la piscine elle a pas l'air très saine...
on dirait pas un poisson crevé là, devant ?
warffff

nico 02/04/2005 20:24

christian.. merci... heu.. pour le coup de patte sur l'appart :)

java : j'vais po vu !!! excellent !

bao : si tu savais, l'illustration n'est pas parlante, je posterai une autre photo... c'est la jungle le parc de belleville :)))

Bao 02/04/2005 19:54

On ne voit pas bcp d'herbe...
Mais où sont les parcs parisiens??

javafred 02/04/2005 19:51

pour ne pas dénoter, tu as mis tes tongs vertes ?
Tendance...

christian 02/04/2005 19:08

Un beau gars comme toi...