Sida / Bilan

Publié le par nicolas voisin

 
 
"Bonjour chère Madame, permettez-moi de vous expliquer comment, grâce à l'abstinence, nous arrêterons la progression du sida dans le monde. — Alors, c'est à mon mari qu'il faut en parler."
Dessin de Telnaes
Tribune Media Services

 

Sida / Bilan (par Courrier International)

 

Les premiers cas de sida ont été diagnostiqués il y a plus de vingt ans ; en cette fin 2004, plus de 40 millions de personnes vivent avec le VIH, le virus a priori responsable du syndrome d’immuno-déficience acquise. Dans les pays développés, les traitements, trithérapie en tête, ont permis de transformer dans certains cas le sida en maladie chronique. Dans les pays pauvres, faute de disposer des médicaments idoines, 6 millions de malades sont condamnés à brève échéance.
L’Eglise catholique, opposée à l’usage du préservatif, persiste à plaider en faveur de l’abstinence et de la fidélité pour enrayer la propagation du virus. Pour le Programme des Nations unies sur le sida (ONUSIDA), on ne peut espérer contrôler l’épidémie “si on ne met pas les femmes au cœur de la riposte” et si on ne lutte pas contre les discriminations dont elles sont trop souvent victimes. Dans nombre de pays, il leur est difficile de refuser des rapports sexuels à risque ou d’exiger le préservatif.

 

Commenter cet article