La plus belle chose qui me soit arrivée ?

Publié le par nicolas voisin


(Apollo et autres nouvelles terres)
 
 

 
 
J'ai souvent écrit sur la bloggaddiction addition de chances, sur la blogosphère bouillonnante, sur l'incroyable champ de possibles que ce labeur nous fait toucher du doigt, sur ces milles projets et autre rencontres dont la qualité me surprend de jour en jour... Mon enthousiasme n'est ni aveugle ni candide. J'ai une entreprise, quelques vies et de belles aventures derrière-moi, alors croyez que quand je vous parle d'opportunités, c'est bien de concrétisation pragmatique de rêves dont je traite. De projets d'édition (dont on reparlera, c'est promis) en soirées fédératrices et sans prétentions à un possible webzine carrefour agrégateur ou encore de cette nouvelle génération de blogs dont quelques-uns ont déjà eu écho, les tapis roulant, tapis volants et autres boulevards (minés) s'enrichissent les uns des autres et se multiplient... Et j'allais oublier les happenings artistiques et coups de pattes créatifs, "RAR" en est un, la "Trace d'Ange" en sera un autre, et tant encore qui trouveront, ou non, ici et ailleurs des relais, des critiques, un élan.
 
Aussi, et à l'instar d'autres qui se questionnent en cet avant-veille de printemps sur le "vers où" plutôt que sur le "pourquoi", j'en arrive à penser que cette rencontre passionnée et quasi-explosive avec le web citoyen inter-actif (les blogs) et par conséquent avec ceux qui oeuvrent derrières ces mots en ligne, pourrait être l'une des meilleures choses qui me soit arrivée... Inter-agir avec ceux qui vous ont choisi pour votre sensibilité, votre approche, vos idées, rêver à demain tout en contant le quotidien, se retrouver chaque matin face à une page vierge d'expression et d'une façon ou d'un autre, ensemble... Tout cela sonne comme un exercice de transparence et de communication réinventé, au regard des outils et des maux d'aujourd'hui.
 
Ce matin j'ai une irrésistible envie de me jeter dans vos bras, de vous crier "on s'aime !", et de vous chuchoter dans le creux de l'oreille "on va y arriver, vous verrez, nos rêves sont à portée de main".. Et pourtant. Pourtant dans ce monde chaque réveil ou chaque flash info vous rappelle combien la réalité est contrastée, parfois consternante. Un florilège ? Le Médiarque Berlusconi et ses effets de manche irakiens, Wolfovich suggéré par Bush comme directeur de la Banque Mondiale (l'artisan et théoricien de la guerre permanente, préventive et faucon-élève de Chamberlain) à l'heure où ces faucons quittent le gouvernement (pour quoi ? Et à quand Rumsfeld ?), les statues de Franco qui disparaissent sous les huées, Cécile accusée de la mort sado-maso de Stern (retrouvée en tenue SM de lycra rose, ligoté et sanglé dans un harnais au pied de son lit) quand cette ancienne et blonde mannequin pourrait n'être que la flammèche qui cache le foyer mafieux, Poutine aujourd'hui à Paris avec le Chi' et au salon du livre (qui met cette année les auteurs russes à l'honneur), jusqu'au référendum européen qui coûtera 130 millions d'Euros (3 Euros par inscrit sur les listes), en France seulement, et contre lequel 51% des français se disent ce matin prêt à voter "Non" (Non à qui ? A quoi ?) en passant par cette annonce : les entreprises du CAC40 ont augmenté leur profit de 55% cette année quand le pouvoir d'achat des salariés lui, a régressé... Elles seraient nombreuses ces occasions de ne pas, seulement, se réjouir...
 
Et pourtant. Pourtant c'est le sourire jusqu'aux oreilles et les yeux cernés, la tête ébouriffée et le menton papier de verre que j'ai ce matin encore couru vers mon PC pour vous jeter ces mots...
 
 
Demain sera étonnant !
Et ce demain-là se fera avec nous.
Les blogs ne sont ni une mode, ni un épiphénomène et encore moins une bulle.
Il sont une pré-histoire.
Celle rêvée par les initiateurs du web.
Les premiers pas d'une e-toile de contenus, d'individus, d'idées et d'échanges humains.
Oui, le web est humain.
Plus, à certains égards, que la dite réelle société.
 
 
 
 
 
"Aimez-vous les uns les autres" (JC, d'après ce que l'on raconte)
... Et linkez-vous !
 
 
 

Publié dans ma petite entreprise

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Kate 18/03/2005 23:50

Je vous aime aussi!

Bao 18/03/2005 23:13

Comme Christophe, ton ecrit représente parfaitement ce que j'ai en tête.
Merci Nico pour ce rayon de lumière (meilleur que cathodique)!

nico 18/03/2005 21:46

écris là ! tes mots l'enrichiront... Tellement... Une idée à creuser... J'étais tout gris ; merci pour cet écho. Vraiment...

christophe ginisty 18/03/2005 21:22

Ta note est une synthèse parfaite de ce qui me passe si souvent dans la tête.. Tu le sais... On en a parlé... J'aurais presque pu l'écrire (si j'avais ta plume)

Bao 18/03/2005 18:26

Nico: t'inquiète, je viens de passer la journée au marché à flaner... Un pur bonheur en ce beau vendredi! :D