Cocooning...

Publié le par nicolas voisin

 

Je bloguais pour "conquérir" un lectorat, un public - comme une autodidacte starac prétentieusement intello, métissée d'une quête meetic - pour convaincre des éditeurs et/ou des rédac' chefs que j'avais une plume, un "truc", pour briller aux yeux de mon père (une évidence avec le recul, révolue pour ne pas être vécue comme un échec), pour occuper un temps libre considérable et délibérément choisi, pour jouer avec les mots et les images (comme je le faisais pour des tiroirs depuis des années), partager des lectures, des cris, des écrits, des idées, des découvertes, pour être fier de ce que je faisais...
La transparence a du bon...
 
6 mois après, le blog m'aura permis d'identifier ce vers lequel je voulais tendre et les combats que j'étais prêt à mener, mais aussi, et surtout devrais-je dire, de très belles rencontres (Pierre, Cyrille, Olivier, Patricia, JulienOlivier, Adrien, Cécile, Laurent, Damien, Emmanuel, Xavier, Benoît, Olivier, Stéphane, le planneurFanny, ChristopheLoic, Isabelle, Angel et j'en oublie...), et autant en "attente" (AQW, Christian, Caca, KodakEmery, Flippy, Hugues, Nicolas, Pierre, Ess, RounetteBarbara et tant d'autres)... 6 mois ou presque, après,  j'avais cessé d'écrire pour "paraître intelligent" et appréhendais clairement le blogging comme un exercice, un plaisir, un chemin riche de possibles, vers un "quelque chose d'autre" plus flou, plus fou qu'imaginé et que je n'ai maintenant plus d'impatience à identifier... Comme une reconquête du goût de sois, des autres, des choses, de "faire", de partager, d'aller...
 
Conquérir un lectorat, séduire un auditoire, ne me préoccupent plus.
Je me suis désaliéné du traitement de l'actualité (l'essence de BLP à sa "naissance").
Je me fais réellement plaisir, explose mon propre "modèle", joue à déstabiliser mes repères, redécouvre la photo...
Bloguer est bel et bien devenu un jeu.
Un jeu auquel se prête ma femme.
Un jeu que notre couple a accepté, intégré, dépassé, et après quel parcours !
Un jeu que je ne prends plus au sérieux.
Un jeu qui l'est pourtant devenu... Vers l'édition des blog-papiers, vers le développement d'une plate-forme de blog-webzine carrefour engagé dans le DD, avec la multiplication des rencontres, des opportunités, des soirées, des projets, qui s'additionnent. Le blog est devenu une chance, une expérience de mise en perspective, de préhension différente de la relation à l'autre : le blog c'est aussi - ce que je n'imaginais pas un seul instant au jour premier - la "blogosphère", ceux qui vous lisent et que vous lisez régulièrement, qui vous linkent, vous syndiquent, qui vous commentent et réciproquement, dans cette toile où l'on se porte et se supporte...
 
Après cette "maturation", j'en suis convaincu, le blogging n'est ni (ou plus) une révolution, une addiction, pas même une passion (Dieu que c'est bon de relativiser !) :
 
Le blog est une chance, un jeux, un plaisir...
 
 
 
 
 
 

Publié dans la voix du blog

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

nico 07/03/2005 08:49

on en dir de ces conneries bourré ! bonne journée à tous... ;-)

nico(etpasiknondedieudemerde) 07/03/2005 01:05

blaise, je t'aime. les autres, je vous emmerde. C'est comme ça ce soir nananère, etpivoilàcesttout. nb : hihihi

Emmanuel, donc 06/03/2005 17:57

Pour tout commentaire, je citerai le mouvement poétique Abba, qui dans un de ses manifestes a écrit:

The name of the game
(I was an impossible case)
Does it mean anything to you?
(but I think I can see in your face)
(that it means a lot)
What’s the name of the game?
(your smile and the sound of your voice)
Can you feel it the way I do?
(got a feeling you give me no choice)
(but it means a lot)
What’s the name of the game?
(I was an impossible case)
Does it mean anything to you?
(but I think I can see in your face)
(that it means a lot)

Vinvin 06/03/2005 16:42

Bon si c'est un jeu alors je continue aussi. Same players, shoot gain !!!

ess 06/03/2005 15:15

on t'attend au tournant ! ;-)