Elle l'aime...

Publié le par nicolas voisin


(extrait de l'affiche du film "mortelle saint valentin")
 
 
 
Il ne s'en fou pas, ne l'aime pas moins, il ne s'en lasse pas, après tout hier n'est pas si loin.
Elle l'aime, le fait avec entrain, mais pas tout le temps. "Sometimes" elle boude, comme tout un chacun.
Il l'aime, comme chaque atome de sa vie, qu'il ne conçoit pas sans passion, redoute tant les choix de raisons.
Elle saigne, son cœur se pâme, et lui ne sait cautériser cette plaie contiguë à l'âme.
Il se saigne, pour épancher cette hémorragie, pour ranimer cette flamme.
Ils feignent avec retenu et puis sans aucun frein, d'être plus fort que cela. Plus fort que les aléas.
Mais la vie c'est comme ça, nourri de hauts magiques et de bas collants tragiques.
La vie à deux c'est aussi cela, s'insupporter, s'amouracher mais être incapable de se détacher.
"Jamais c'est promis, je ne ferai de compromis". Crétinerie. l'amour s'enrichi des ratés-promis.
Quel candide apprenti-prince-charmant prétendrait séduire sans s'effacer ?
Quelle maligne princesse est-elle pour l'aimer au point de le repousser ?
Elle l'aime, pas sans conflit, pas sans heurt.
Elle l'aime, à sa façon et de toute façon,
c'est la rançon de tous les rêves,
de n'être vécu qu'au prix de peines...
Et de sourire, d'envie, de tendresse...
de gestes quelconques du quotidien,
de l'anodin et du bénin...
 
Elle l'aime et sait toutes ces choses.
L'amour ne saurait être morose.
L'amour se devrait d'être grandiose.
Il est des jours... Où Il se repose.
 
 

Publié dans romans & nouvelles

Commenter cet article

nico 15/02/2005 10:46

sûr que si !! lol... mais le débat est ouvert ! N'est-ce pas la passion qui jamais ne se repose et toujours s'impose ? ...

DREANO 14/02/2005 21:35

Une écriture sensible et juste, ça fait du bien ! mais je ne sais pas si l'amour doit se reposer...