Cruel Dormier

Publié le par nicolas voisin


(femmes polynésiennes d'après une oeuvre de Gauguin)

 
Saint Valentin vs "Tahiti's independance day"...
J'allais poster une note sur cette commercialo-ritournelle saint-valentinesque quand j'ai appris la victoire à Tahiti du "redouté" Temaru, "fils spirituel" de Pouvanaa Oopa (mort depuis 40 ans). De Faa'a à Papeete il n'y avait qu'un pas, que celui-ci aura franchi ce week-end. Il chasse ainsi de son "palais-écrin" l'affairiste Gaston, arrivé au pouvoir simple instituteur et devenu en 1984 responsable de l'exécutif en Polynésie française ; celui-ci s'est hissé au rang des plus grosses fortunes du pacifique sud, avec nos deniers, nos francs CFP, nos francs-tout-court, et plus récemment nos euros.

Jamais Boris Léontief et Lucien Kimitete ne nous aurons autant manqués. Cruel Dormier. Je ne serais pas long à ce sujet... Je souhaitais accompagner de tous mes vœux de réussite à la fois ce nouveau gouvernement (à suivre), mes aussi et surtout, tous ces polynésiens, ces demis, ces popaas, tous ceux qui là-bas s'enivrent à l'Hinano, bière "de luxe" d'un paradis sous perfusion, s'enfument au pakalolo (le plus cher du monde), s'évertuent à ne pas complètement sombrer dans ces consommations et se battent pour le rayonnement (ou la survie ?) d'un joyau qui a bercé plus de deux ans de ma récente vie. A tous : un grand "merde" plein d'espoir. Si la malhonnêteté d'Oscar semble difficilement pouvoir être pire que celle de son prédécesseur, puissent ses choix politiques être le moins hasardeux possibles. La protection de ce splendide environnement, la mise en oeuvre d'une économie épurée de ses dérives et progressivement privée de l'assistanat métropolitain, la réduction des inéquités, sociales, géographiques (et autres...), sont autant d'enjeux pour lesquels l'erreur n'est plus possible.

Au moins la démocratie, cette fois-ci, se sera-t-elle réellement exprimée. Malgré toutes les tentatives, vaines, de l'étouffer.
 
Heureuse Saint-Valentin à tous...
Un ex-tahitien expatrié.
 
 
En savoir plus :

Tahiti "at home"
ici.
Tahiti pacifique est en kiosque,
et
TOC propose également un intéressant débat avec Jean Chesneaux
(ainsi qu'un superbe dossier sur le DD et Kyoto /
Pierre :  puis-je reproduire ton intro ici ?!)

 

Publié dans la voix du blog

Commenter cet article

ess 14/02/2005 13:54

Oui, attendons encore un peu. Les récéntes surprise devraient nous avoir appris à ne pas crier trop tôt. Surtout pas.

nico 14/02/2005 12:11

PS : à cette heure (midi à Paris, 1h du matin à Papeete), le blocage est encore total : les 2/3 de la populations ayant été consultés pour ces élections partielles, il faut "mixer" ces résultats (un camouflet anti flosse) avec les précédant... Ce qui donne 27 élus pour chacun des 2 hommes, et 3 "autonomes", de la liste de Mme Bouteau, qui a fait campagne sur "ni Flosse ni Témaru"... Mais tient l'occasion de faire tomber le vieux lion... qui y résisterait ?! Les polynésiens vont dans quelques heures se réveiler avec la gueule de bois... La victoire n'est ni totale, ni aquise pour les indépendantistes, et Gaston de fourbir ses dernières armes... Patience... La démocratie se conjugue, avec particularisme et inertie, avec l'exotisme !