Elle ne gouverne pas, elle pèse !

Publié le par nicolas voisin

Elle ne gouverne pas, elle pèse !

S’il en est une qui n’a jamais autant pesée sur le devenir de la partie la plus chaude du monde, c’est bien Madame Arafat. Elle seule semble pouvoir décider de débrancher Yasser le moment venu. Qu’il est pratique ce secret médical, quand il permet tous les tours de passe-passe… « On vous débarrasse ? Non, non, Percy, on reste un peu… »

 

Il ne gouverne pas il met de l’huile.

Ou quand en Côte d’Ivoire le Président attise les animosités de tous bords. Navrant. Mais n’a-t-on pas dit il y a un an que ces accords n’amèneraient rien de bon ?

 

Ils ne jugent pas, ils négocient.

La japon et la France étaient au centre d’un choix cornélien sur l’implantation de la nouvelle génération de réacteur (nucléaire). A défaut de juges, les japonais solliciteraient les banquiers… prudents ou pragmatiques les nippons ?

 

Ils ne désobéissent pas, il font avancer la machine.

Quelque sera la décision du tribunal qui juge nos arracheurs d’OGM (pour les plus médiatiques d’entre eux déjà arracheurs de Mc Do et défricheurs de nouvelles unions), le dit tribunal vient de se prononcer : 100% des manifestants (qui manifestent à visages découverts et se réclament responsables de leurs actes) devront être jugés. Cela pourrait faire jurisprudence. La désobéissance progresse… Est-ce un progrès ? Boite de Pandore ?

 

Ils ne votent pas, ils investissent.

Le 2 novembre, les électeurs US ont d’abord voté pour leur portefeuille (réduction des impôts et guerre en Irak soutiennent – artificiellement – la croissance en faisant marcher la planche à billet). D’ailleurs, les marchés ne s’y sont pas trompés et ont salué dès le lendemain la victoire de cet « ami des investisseurs » (Philippe Thuseau Dangin).

 

Ils ne sont pas riches, mais ils capitalisent.

A l’instar des brésiliens (lire l’article précédant), les uruguayens savent bien que tôt ou tard les réserves d’eau seront aussi convoitées que celles de pétrole. Les africains eux savent bien que tôt, son manque tue.

 

Ils ne votent pas, ils dirigent.

La dictature financière internationale ne vote pas. Mais elle a le droit de veto. Et de vie. Et de mort.

 

Ils ne font pas de vague, mais ils avancent !

L’eurodémocratie ne fascine personne, mais elle avance. Personne, ou presque, n’est attentif à ce qui se passe (en plus de 20 langues et/ou dans un anglais bizarre, en diffusion sou titrée sur Arte) à Strasbourg. Par contre, nous regardions tous, ou presque, l’issus de la grosse production hollywoodienne, ou texane, allez savoir, le 2 au soir. En fait, « nous adorons les séries policières américaines mais nous préférons vivre en Provence »  (Timoty Garton Ash). Cela dit, si consensus et compromis ne passionnent pas, les bruits de botte, oui ! Brrrrr, ces bruits de botte encore…

 

Ils ne font pas du tourisme, ils s’installent.

Cela fait longtemps (depuis Zarquaoui) que je n’ai pas perdu un pari idiot et sordide. Iran, Syrie, qui sera la prochaine victime du Patriot Act ? Allez, je pari sur Liban. Syriens fuyaient ! Si Wolfowitch que l’on pensait écarté devait récupérer la défense (et Condy le secrétariat d’état ?), l’idée de « guerre éternelle » n’aurait plus grand chemin à faire pour que les néocons passent la troisième.

 

Et à Gauche là-bas ?

Et bien comme ailleurs ; on se divise.. Edwards ? Hillary ? Dean ?.... On conspue la simplicité du camp d’en face. Mais la simplicité c’est ce que recherchent (aussi) les électeurs…

Moi je vous dit que quand on va leur parler d'« alter mondialisme soutenable » et autre « développement durable », ils ne vont rien comprendre…

 

 

Alors, comment peser ?

Et bien, comme Madame Arafat.

En attendant que l’"adversaire" soit sous respirateur.

 

Ça fait combien de mandat ça ?

Publié dans la voix du blog

Commenter cet article